Mon expérience avec la Volt

1ere semaine :

Expérience jubilatoire :  Depuis ma prise de possession de l'auto, je n'ai pas encore brûlé une goutte d'essence. Zéro.  Pas un gramme de CO2.  J'ai parcouru 200km et le système indique ma moyenne : 0.0L/100km.  Complètement trippant.

Nouvelle philosophie : Non seulement ma voiture ne pollue pas, mais elle est très silencieuse.  Tout cela m'a fait réaliser encore plus l'absurdité de la voiture conventionnelle.  Pendant que je suis arrêté au feu rouge, silence total dans mon auto, c'est alors qu'on s'aperçoit tout le bruit des "autres".  Toutes ces voitures qui ne bougent pas et qui consomment du pétrole pour rien.  Cela n'a aucun sens.  Nous utilisons une technologie du début des années 1900 (moteur à combustion), alors que nous vivons 100 ans plus tard.  Nous sommes allés sur la Lune, avons créé des téléphones miniatures sans fil, avons réussi à mettre 2TB d'information sur un appareil pas plus gros qu'un savon, avons développé une kyrielle d'appareils modernes, or les voitures fonctionnent toujours sur le même principe qu'utilisait Henry Ford en 1908.  Conduire une voiture électrique fait réaliser qu'il était grand temps que nous arrivions à changer de siècle dans le créneau des transports.

Plaisir de conduite :  Pour ceux qui pensent qu'une voiture électrique est "vache", détrompez-vous, le coupe du moteur électrique offre une belle puissance lorsque cela est nécessaire.  J'ai monté le Mont-Royal pour tester les capacités de "grimpe" de l'auto, aucun problème, de fait, on peut se permettre d'accélérer même dans la portion abrupte de la côte.

 

Ma première recharge.  Très fier le Monsieur.

Achat de ma Volt le 7 avril 2014.

Mon expérience au fil du temps :

1ere semaine